Fille qui projette de l'eau sur un éléphant

La plus grande bataille d’eau au monde (avril)




Foule qui fête Songkran La première fois que j’ai voulu voyager en Thaïlande, j’avais entendu du dire que la mi-avril était une bonne saison pour s’y rendre. En effet, cela correspond à une grande fête appelée Songkran , où l’eau, à l’instar des festivités de Loy Kratong, joue un rôle primordial. Ce sont néanmoins deux fêtes à l’ambiance bien différente.

En fait, j’étais alors loin d’imaginer toute l’effervescence, toute la folie que j’allais y trouver. Surtout que c’est véritablement tout le pays qui s’enflamme sous des tonnes d’eau.

Ça tombe bien, car c’est une période particulièrement chaude et sèche, donc sans doute plus difficile à supporter pour un touriste français. Rien de tel pour se rafraîchir – vous l’aurez compris, c’est un peu le but -, encore faut-il accepter l’idée d’être trempé tout le temps que vous passerez dehors 🙂

 

Dates officielles de Songkran

Cette année 2016, Songkran aura lieu du 13 au 15 avril, comme semble le confirmer ce site (en anglais) entièrement consacré à ce festival.

Cette année 2016 étant marquée par la sécheresse, le festival risque d’être écourté et sous une surveillance plus marquée des autorités.

Généralement, l’évènement a lieu, chaque année, autour du 12 au 15 avril de notre calendrier « occidental ». Ce festival peut être fêté avec des variantes selon les villes et les régions (notamment à Ayutthaya et Chiang Mai).

Nouvel an bouddhiste

Avant d’être une gigantesque fête, Songkran est avant tout une célébration religieuse. Et comme j’ai déjà eu l’occasion de l’évoquer dans ce blog voyage, le religion est prise très au sérieux en Thaïlande, à l’instar de la royauté.
Mais c’est surtout la date du nouvel an, basée sur un système de calendrier lunaire. La Thaïlande n’est d’ailleurs pas le seul pays qui l’utilise, puisqu’on retrouve cette fête en Birmanie, au Cambodge et au Laos.

La traduction française de la vidéo ci-dessous se trouve à la troisième ligne, à gauche.

Si la croyance n’est pas matière à plaisanter au pays du sourire, Songkran n’en demeure pas moins bon enfant. Mieux, Songkran est une fête totalement déjantée 🙂

Dans la culture bouddhiste et thaïe (bouddhisme theravāda), l’eau renvoie à la purification et favorise la chance. C’est pourquoi on la retrouve dans l’autre grande fête qu’est Loy Kratong.

Songkran, monastère Wat Kungthapao
Hommage aux anciens pendant Songkran

Songkran se déroule en trois étapes : Wan Sangkran Long (passage à la nouvelle année, l’occasion de se purifier), Wan Nao (où il faut se montrer bienveillant) et Wan Phya Wan (journée d’offrandes).

L’énorme bataille d’eau n’est donc qu’une évolution moderne de cette tradition ancestrale, qui reste malgré tout l’occasion de faire honneur à sa famille. Il est ainsi d’usage de verser de l’eau parfumée dans les mains des aînés, en signe de respect (notamment le jour du Wan Phya Wan).




Mon expérience de Songkran

Je me trouvais alors sur la côte, au sud de Bangkok, à la mi-avril de mon premier voyage en Thaïlande. J’avais hâte de remonter et de constater réellement à quoi cela ressemblait au-delà des rares images que j’avais pu visionner auparavant.

Même si la fête a lieu évidemment dans tout le pays et qu’à Chiang Mai Songkran elle revêt une importance toute particulière (d’après ce que j’ai cru comprendre), c’est bel et bien Bangkok, du fait de sa densité, qui devient le théâtre de la plus grande bataille d’eau au monde. De quoi laisser songeur 🙂

Ainsi, lors de ma venue dans la capitale thaïlandaise, ma phase de découverte fut très rapide : je me suis retrouvé totalement trempé à peine sorti de l’hôtel.
J’avais observé au préalable un groupe de personnes, avec d’énormes pistolets à eau, tandis que d’autres étaient protégés d’une armure de plastique coloré. L’eau n’était pas la seule arme employée, puisque des victimes avaient le visage badigeonné de crème.

Foule qui asperge un éléphant à Ayutthaya, Thaïlande

Mes premiers agresseurs n’étaient autres que de ravissantes serveuses d’un Pub au style occidental ! Comment aurais-je pu leur en vouloir ? Néanmoins, ce n’était pas l’occasion de faire plus amples connaissances, car elles m’auraient eu de cesse que de me jeter des seaux d’eau.

Au-delà de l’amusement que cela me procura sur le coup, je remarquai que je n’avais pas suffisamment protégé mes papiers.

Fillette qui fête Songrkan dans une bassine d'eauIl faut savoir qu’il est très facile à cette période, sur presque n’importe quel trottoir, de trouver un marchand avec des pistolets à eau de toutes sortes et bien entendu des protections, dont une pochette pour emballer vos papiers. Vu l’importance du passeport, ce n’est pas une mauvaise idée de s’en procurer une pour une modique somme.

Ni les taxis, ni les touristes (qui, pour l’occasion, se sentiront pleinement intégrés au royaume) ne peuvent échapper à ces trombes d’eau. La seule pause que j’ai pu trouver fût de me planquer au fond d’un pub, ou alors de me promener dans un Shopping Mall (ils sont plutôt nombreux à Bangkok, et vraiment immenses).

 

Les conseils pour se préparer à Songkran

Les autorités thaïlandaises recommandent d’être très prudents sur les routes, car c’est la période de l’année la plus accidentogène ! Voici un communiqué de l’Ambassade de France en Thaïlande :

Les festivités de Songkran approchant, l’Ambassade de France en Thaïlande vous recommande la plus grande prudence si vous devez vous déplacer par la voie routière entre le 11 et le 17 avril 2016.

Scooter arrosé lors de Songkran

  • Protégez vos papiers de l’eau , surtout votre passeport !
  • Évitez de rouler à moto ou en scooter pendant Songkran
  • Protégez votre téléphone et votre appareil photo : préférez un appareil type GoPro étanche pour garder un souvenir en image ^^’
  • Portez des vêtements qui restent opaques une fois trempés – éventuellement porter un maillot de bain sous ses vêtements (évitez de porter des vêtements blancs)
  • Restez calme et poli, même si vous en avez un peu marre d’être arrosé(e) toutes les 5 minutes. Un petit sourire avec un geste de refus devrait suffire pour qu’on vous laisse tranquille. Pensez que c’est en fait un honneur que les thaïs partagent avec vous cette fête extraordinaire.
  • Vous aurez un peu de répit dans les grandes boutiques, les pubs et les restaurants.

Et surtout, rappelez-vous, Songkran n’est pas que cette douce hystérie aqueuse, c’est aussi un symbole fort qui reflète l’âme de la Thaïlande.

Foule qui fête Songkran dans une rivière

crédits photos (creative commons) :

À propos de Jérôme Bouquet
Ce développeur Web féru de littérature et de cinéma n'a de cesse de contenter son insatiable curiosité pour l’ailleurs, les civilisations hétéroclites et les splendeurs aventureuses de ce monde. Il est le co-fondateur de ce blog voyage.

Laisser un commentaire